Le GIPREB

(Groupement d’intérêt public pour la réhabilitation de l’étang de Berre) est un syndicat mixte qui a pour objectif principal la restauration écologique de l’écosystème, le développement des usages respectueux de l’environnement, l’information et la sensibilisation des populations aux spécificités de la biodiversité de l’étang de Berre, et des autres étangs voisins.
Créé en 2008, ce comité est composé de multiples élus locaux de communes avoisinant l’étang. Il se réunit au minimum une fois par trimestre et délibère de divers sujets touchant à son domaine de compétence tels que :

  • son budget
  • son programme d’activité
  • les emplois
     

“Le périmètre sur lequel s’étend la compétence du syndicat concerne l’étang de Berre et les étangs périphériques et rivages terrestres directement en lien avec lui (étang de Vaïne, étang de Bolmon, étang de l’Olivier, Canal du Rove) ainsi que les très petits cours d’eau côtiers affluents de l’étang de Berre tels que définis par le Comité de Bassin Rhône Méditerranée et Corse. Il rassemble le territoire des dix communes riveraines.”

Quelles actions sont menées par le GIPREB ?

En premier lieu, la mise en place d’un lieu de dialogue pour équilibrer les efforts des différentes structures en charge des apports à l’origine de la dégradation du milieu. Le syndicat pilote également des actions de restauration écologique, par le suivi du milieu, la construction d’un programme d’action et de la restauration de l’image de l’étang.

Le GIPREB mène également des actions en justice, dont une en cours depuis 2019. En effet, après avoir présenté un dossier d’expertise au Tribunal administratif de Marseille, faisant état de la situation de l’étang de Berre, le syndicat mixte a directement assigné l’EDF en justice auprès du Tribunal correctionnel de Marseille !

Le référé-constat au TA ouvre la voie vers une action en justice

“L’impact de la crise écologique est plus important que prévu : de 17,9 hectares de zostères, il n’en reste plus que 7,2 hectares !”

Le GIPREB possède aussi un conseil scientifique, chargé de mener à bien des réflexions sur l’écosystème de l’étang de Berre et sa restauration, à la demande du Comité syndical ou de sa propre initiative.
Ce conseil apporte un avis scientifique, des propositions de modifications éventuelles des programmes en cours, et une assistance à la direction du GIPREB et au Comité Syndical.

Les efforts entrepris à tous les niveaux ont permis de réduire les pressions, et de retrouver une dynamique d’amélioration au sein de la plus grande lagune française. Mais cette dynamique reste trop fragile pour permettre un réel retour de la biodiversité…

Ministre de la transition écologique. Les étapes de son parcours seront les commissions parlementaires sur sa route.
Il  a décidé de faire ce “ Tour de France” miniature en mai, en pleine période d’élections législatives.

Et toujours des actions militantes et de mobilisation pour la réhabilitation de l’étang par des événements, et par la course !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.